dimanche 6 mai 2012

Et je mets quoi pour faire du sport ?


La réponse qui vient immédiatement à l'esprit de beaucoup est « le flanker sport de mon parfum préféré » et c'est une mauvaise réponse. Un flanker sport n'est généralement qu'un assemblage de notes citronnées et marines qui sentent le frais, le propre. Et pour sentir et se sentir propre, je rappelle que le seul moyen un peu efficace est de prendre une douche. Le sport, c'est de la chaleur et de la sueur, pas de la fraîcheur. Un parfum capiteux, travaillé avec des matières animales, difficiles, se marie logiquement assez bien avec la sueur, joue avec au lieu d'essayer de cacher en misant sur l'effet opposé.

Randolph Scott & Cary Grant
Le sport est assez pénible en soi, assez peu élégant pour qu'on puisse se faire un peu plaisir avec un parfum qui donne bien. Shalimar se révèle absolument magnifique dans l'effort ; chauffé par la peau, il est capiteux, diffuse à merveille, crée sa petite (ou grande) aura de confort et de bien-être voluptueux. Essayez et vous verrez qu'il a son petit succès en salle de sport, que les gens autour de vous vont l'apprécier.

Autre parfum idéal pour se remuer : la IVème heure, la fougueuse, de Cartier. Celle qui sent le cheval, la sueur et le crin de la bête. Elle se répand tout en finesse, stylisant l'effort, la peau luisante, magnifiant la sueur, faisant de celui qui la porte un étalon au poil lustré. Après tout, un parfum qui évoque la course d'un cheval, c'est quand même logique que ce soit parfait pour le jogging ! Alors que le parfum qui sent le linge propre, c'est juste parfait pour repasser.

13 commentaires:

  1. Malgré votre adroite tentative parfumée, je renonce définitivement au sport.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce message n'est pas une surprise... Mais vraiment, en cas d'effort, une petite dose de Shalimar est à essayer!

      Supprimer
    2. Je suivrai votre conseil, si un jour, par accident, je devais faire du sport...

      Supprimer
  2. Le sport c'est le remède placebo aux maux du monde, abrutir une foule de primates hystériques qui hurlent dès qu'un gogol marque un but. Les belles valeurs du sport se situent au niveau des billets de banque.
    On va en souper jusqu'a l'overdose avec les jeux de Londres. Sauve qui peut!
    Et les sportifs, ils se parfument? Pas vraiment. Ils portent le déo de leurs copines et s'apergent de 1 Million quand ils sortent se pinter en boite.
    Moi, je fais du sport... en chambre :)
    Carlos

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais on s'en fout des sportifs! On parle de la vraie vie de perfumistas qui, parfois, font leur jogging.

      Supprimer
  3. Hello,

    Oh réduire le sport au foot ! Non, c'est ridicule. Le tir à l'arc, noble non ? Le patinage artistique, euh artistique non ? Le golf, classe non ?
    Et le jogging, mais excellent Dau, enfin plutôt dans un parc qu'en ville à cause de la pollution !
    Quelques sportifs que j'aime décidément beaucoup : Plushenko le patineur, Lambiel toujours le patineur, Candelero encore le patineur Slater le surfeur. Trois hommes, la glace, la lame, un rôle à interpréter. Un quatrième homme, sa planche et l'océan.
    Leur parfum ? Je ne sais pas, je m'en fiche. Ce que je sais en revanche c'est qu'ils ont des titres et des médailles alors que nous...
    ça n'empêche pas pour le commun des mortels de faire du sport et de se parfumer, ce n'est pas antinomique du tout. Après, à chacun(e) de trouver son parfum et l'heureux élu semble être Shalimar !

    RépondreSupprimer
  4. Je suis allée hardiment à Bordeaux, un exploit de plus en plus rare pour moi, et sportivement oui, oui j'ai arpenté les rues de la ville par une chaleur plutôt écrasante pour la saison. J'ai senti Séville à l'Aube, très beau parfum à n'en pas douter mais dans le même temps, j'ai appris que l'Eau du Navigateur allait être supprimé. Voilà une mauvaise nouvelle pour les amateurs, bref Dau faites vos provisions si vous aimez le parfum. Une petite info mutine, j'ai craqué pour Mandarine que je porte ce soir ! Et.. pour revenir au sport, finalement cet après-midi je portais Diane et je dois dire que je m'en suis bien sortie avec 30 ° à crapahuter deci delà !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les sorties de gamme de l'Artisan sont une épidémie. J'avoue que depuis que mes deux bougies préférées n'existent plus ("Jacinthe et feu de bois" et "trèfles à 4 fleurs"), je fréquente assez peu leurs boutiques... Les nouveautés pour séduire et rester dans l'actualité, c'est très bien mais parfois, à ne miser que sur ça, on perd aussi des clients. Pourtant, c'était une marque que j'aimais beaucoup à la fois belle, originale et facile à porter.

      Supprimer
  5. Hello,

    Je vous comprends, je n'ai pas accepté le retrait de " Jour de Fête " - je me console avec Amande Persane qui est bien - mais le parfum signé Olivia Giacobetti me manque - alors " L'Eau du Navigateur " je trouve ça aberrant ! Bien sûr le parfum a 30 ans à peu près, bien sûr c'est hélas un argument aujourd'hui ! C'est scandaleux car ce parfum est une merveille. " Bois Farine " n'a pas 10 ans, j'espère qu'il ne sera jamais supprimé ! Je suis d'accord, c'est de cette façon qu'une marque perd certains clients. Beaucoup de parfums très intéressants restent heureusement, mais ce n'est plus tout à fait comme avant. Je continue d'aimer l'Artisan Parfumeur, au moins ici dans cette petite boutique intime on est vraiment tranquille pour découvrir un parfum, on peut encore prendre tout son temps pour choisir et de ce point de vue là rien n'a changé. Il faut dire que la boutique est ouverte depuis quelques années seulement, je vous assure que c'est déjà bien d'avoir l'Artisan ici !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Beaucoup de parfums restent, mais pour combien de temps? On envisage, parait-il, de nouvelles suppressions. Vaut-il la peine de s'attacher à un parfum s'il faut se dire qu'il va disparaître bientôt?

      Supprimer
  6. Je crois que l'on s'attache toujours à un parfum, c'est là tout le problème... Mais mieux vaut s'attacher plutôt que de renoncer, même si les suppressions chagrinent. Il reste le souvenir d'un parfum à jamais, et puis ensuite il y a le vintage qui, comme dans bien des domaines, est passionnant. Je ne me suis pas encore lancée là dedans, mais je peux imaginer l'émotion que suscite la redécouverte d'un parfum.. disparu ou que l'on croyait perdu. C'est un autre registre, on remonte le temps mais il me semble avec bonheur à vous lire. Quant à l'artisan Parfumeur, j'espère qu'il n'y aura pas de suppressions intempestives. On m'a dit que Rose Splendide serait supprimé ( ? ), franchement j'espère que c'est une erreur, là je ne comprends pas ! Quelquefois il y a des parfums qui ne sont plus au catalogue mais j'estime que c'est mérité ( Lilas Mauve a remplacé un autre parfum, tant mieux ), par contre Jour de Fête, L'Eau du Navigateur ou Rose Splendide je dis non.
    Malgré tout, il est impossible de ne pas s'attacher à un parfum, alors....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non seulement Rose Splendide, mais aussi Le Muguet et Le Mimosa, jusque là, je pouvais survivre, mais aussi Le Néroli. Et là, je me meurs...

      Supprimer