vendredi 25 mai 2012

Vous reprendrez bien un peu d’eau ? Pas sûr…


Toujours le même accord d'eau fraîche à la fois reconnaissable et terriblement anonyme. Propre, certainement, plaisant, bien foutu ,aussi ; mais surtout terriblement ennuyeux. À son lancement, ce parfum avait le charme de la nouveauté et de la facilité, trop de succès, trop d'imitations l'ont définitivement rendu importable. Un peu plus d'intensité ne change rien à l'affaire.

Acqua di Gio Essenza, Alberto Morillas pour Giorgio Armani, 2012

1 commentaire: