samedi 30 avril 2011

Retour à la Terre

Terre d'Hermès consiste pour moi en la superposition de deux notes comme Jean-Claude Ellena sait si bien le faire: je pense notamment à Déclaration de Cartier et à Bigarade concentrée aux Editions Malle. Ici, je sens une marmelade d'orange amère, thin cut, de celles que seuls les anglais savent faire (avec une pointe de whisky) et un accord de bois, sec, austère, un poil poussiéreux. (terreux?)

Steeve McQueen
Ces deux accords reste bien distincts, ne se fondent pas, ne se succèdent pas mais semblent plutôt dialoguer, l'orange amère baissant la voix, laissant toujours plus de place au cèdre et à sa sensualité. La formule peut sembler simple, mais pourquoi faire compliqué? Terre possède un vrai "chic sportif" à la Steeve McQueen qui le place effectivement du coté viril de la force. Attention donc: jeunes espoirs chichiteux, dandy efféminés, s'abstenir! Il convient à ceux qui s'assument, ce qui explique son succès auprès des plus âgés. (ça et le fait que la clientèle traditionnelle d'Hermès ne soit pas exactement jeune, jeune, jeune.) Du coup, il est à essayer en contre emploi sur une femme jeune et jolie, faussement négligée, qui pique l'after-shave et la montre de son homme parce que ça fait bien ressortir qu'elle est une fille. 

Tenue et sillage impeccables. Que cela fait du bien de voir qu'un parfum de qualité peut trouver sa place et rencontrer le succès auprès du grand et large public.

Terre, Jean-Claude Ellena pour Hermès, 2006

7 commentaires:

  1. JOYEUX ANNIVERSAIRE DAU
    FÊTE D'ENFER J'ESPERE !!!
    40, ENJOY IT
    LOVE AND KISS,
    VIVI

    RépondreSupprimer
  2. Happy birthday Dau !
    Bon, j'ai pas fait minuit pile, mais j'y ai pensé tout seul ^^

    Puissent les aldéhydes te doper encore longtemps :D !

    Bises =)

    Jicky

    RépondreSupprimer
  3. Merci, mes chéris. Pour l'occasion, je ne vois que le N°19 pour m'aider à survivre, pas très aldéhydes pour une fois, mais même millésime. à moins que Baghari pour accentuer mon coté vintage?

    RépondreSupprimer
  4. Je m'invite chez vous pour vous souhaiter un joyeux anniversaire, plein de cadeaux et de messages sincères d'amour et d'amitié.
    Ah oui, je vous souhaite aussi d'oublier l'arithmétique.
    Signé : une plus vieille que vous qui n'a jamais su compter.

    RépondreSupprimer
  5. Bienvenue chez moi et un grand merci. Pas la peine de compter: c'est mesquin de savoir compter!!!

    RépondreSupprimer